avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Histoire Hors SDA

le Jeu 11 Sep 2008, 20:18
Avant de vous montrer mon histoire, je tiens à vous signaler que quiconque osera prendre mon histoire sans mon autorisation aura de graves ennuis. Ensuite même si vous le mettez quelque part où vous êtes sûr que je ne trouverais pas la copie de mon histoire et ben c'est faux.
Voilà vous êtes prévenus et quand je dis ça c'est sérieusement !

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Jeu 11 Sep 2008, 20:19
Les Agents du Temps

Chapitre 1

« La paix avait régné en maître pendant des siècles dans tout le monde connu. Mais toute paix est temporaire, et le mal s’était rétabli. Le Nouveau Continent, auparavant en paix et prospérité, n’est plus qu’une immense ville. Le Dictateur a une emprise totale, le peuple n’a plus aucun droit et vit dans la misère. Mais personne ne veut se rebeller, et pourtant il existe encore dans le Nouveau Continent des opposants. Des rebelles mènent diverses opérations terroristes, détruisant beaucoup de bâtiments et de transports. Personne ne sait où se trouve leur repère. Et personne ne peut les rencontrer sans leur autorisation. Un seul homme a reçu un accord spécial pour les rencontrer. »



Dans le nouveau continent…

Cette nouvelle terre a été découverte par des exilés de toutes sortes de pays. Ce nouveau continent est difficile à situer. On dit qu’il se situe sous les Océans, ou encore en dessous de la surface de la Terre. Et encore tant d’autres hypothèses. Mais la seule explication, bien que ce soit incroyable, est que ce continent apparaît quand les personnes le recherchent vraiment et ont une âme pure. C’est ce qu’ont fait les Agents du Temps. Ce sont eux qui fondèrent un royaume dans le nouveau continent.
Les Agents peuvent contrôler le temps. Par exemple : l’arrêter, le reculer ou l’avancer. Mais ce pouvoir contrôle seulement le passé proche et le futur proche.
Ils avaient tous de bonnes intentions. Leurs dirigeants étaient justes et respectueux des autres.
Malheureusement, le nouveau chef des Agents, Nil-Galdur, est un tyran et a fait du nouveau continent une immense ville et du royaume une dictature.


Dans un vieux quartier,…

Algarad marchait dans la rue étroite et sombre. Il portait un manteau avec une capuche. En-dessous de ce vêtement, il avait une armure et un pantalon noirs. Il cachait deux blasters et une épée. Son visage était caché par sa tunique, mais on pouvait voir ses yeux. Ses yeux rouges étincelaient. Ce mystérieux personnage avait une forte carrure et une taille moyenne.
Algarad entendit un bruit devant lui, il sauta derrière une balustrade et s’y cacha. Il regarda passer un groupe de cinq Agents du Temps. Ils portaient aussi une armure noire mais couverte de tissu rouge et étaient armés de fusils mitrailleurs et d’épées.

L’homme au capuchon attendit que la patrouille s’éloigne avant de reprendre sa route. Il devait impérativement arriver au rendez-vous fixé par un rebelle. Soudain, alors qu’il traversait la route, Algarad croisa un Agent du Temps.
Ils dégainèrent d’un même mouvement leur épée.
Algarad parait les attaques de l’ennemi, lorsque le temps s’arrêta. L’Agent utilisait son pouvoir ! Mais Algarad put encore bouger par on ne sait quel miracle ! Il sauta au-dessus de son ennemi et lui trancha la gorge. L’Agent tomba à terre lourdement.
Le temps reprit son cours… Algarad rengaina son épée et poursuivit son chemin.
Algarad grimpa jusqu’au toit d’une maison. Puis il marcha sur les toits jusqu’à ce qu’il arrivât au point de rendez-vous.
L’homme au capuchon descendit et marcha vers une personne qui lui tournait le dos. Il marcha silencieusement puis dégaina son blaster. Algarad visa le rebelle.
- Etes-vous « Rapace affamé » ? demanda l’homme à l’armure noire.
- Oui !
Le rebelle se retourna, surpris de découvrir un blaster braqué sur lui.
- Vous pouvez ranger ce flingue, dit-il.
Algarad ne bougea pas d’un cil. Il lui ordonna :
- Mène moi à ton chef.
- Bien, veuillez me suivre.
Ils entrèrent dans un égout, on entendait les bruits de pas du rebelle mais pas ceux d’Algarad. Il rangea son blaster. Puis chuchota à l’oreille du rebelle.
- Je pense que nous irions plus vite comme ça.
Le rebelle se retourna l’air perplexe. Soudain, le temps s’accéléra et les deux hommes arrivèrent au repère des rebelles.
Le temps reprit son cours normal, le rebelle regardait Algarad avec crainte. Celui-ci l’ignora et s’avança vers ce qui était un trône. Une magnifique femme, d’âge moyen, était assise là. Elle regarda le nouveau venu avec froideur.
- Alors, c’est ici votre repère ? dit Algarad d’un ton ironique. Aucune défense. Même pas de sentinelle. Or vous devriez savoir que personne n’échappe aux Agents du Temps !
La femme lui sourit.
- Les Agents du Temps sont tous corrompus. Nous, rebelles, nous nous battons pour la liberté du Nouveau Continent ! Alors je pense qu’un assassin comme vous devrait comprendre notre cause.
- Un assassin ? Je ne suis en aucun cas un assassin. Je ne tue que ceux qui mérite de l’être. Je suis ma propre justice dans un monde où règne le chaos.
- Si vous le dites. Je vous ai convoqué ici car je veux que vous vous me débarrassiez d’une mauvaise herbe.
Algarad regarda la chef rebelle attentivement. Il avait aussi un autre don. Il avait la possibilité de voir dans la nuit et aussi de déstabiliser ceux qui le regardaient, grâce à ses yeux rouges.
Algarad s’approcha de la chef rebelle, il monta les marches vers le trône. Il s’abaissa vers la chef et lui demanda :
- Et qui est cette mauvaise herbe ?
- Le bras droit de Nil-Galdur.
L’homme au capuchon recula. Il se retourna et allait partir. Mais il s’arrêta. Algarad regarda droit dans les yeux la chef rebelle.
- J’aimerais connaître le nom de mon employeur.
- Je suis Nila. On vous paiera dès que vous aurez tué la mauvaise herbe.
- Je ne veux pas d’argent. Je veux ma vengeance sur Nil-Galdur ! Et je ne vous garantis rien.
Nila n’eut pas le temps de répliquer : Algarad était déjà reparti.

Algarad était sur un toit d’un gratte ciel, le vent froid lui soufflait au visage. Tout était paisible, il sentait enfin en lui la paix. Soudain, deux Agents du Temps arrivèrent sur le toit.
- Que faites-vous ici ? demanda l’un d’eux.
L’homme au capuchon tournait le dos aux Agents. Il tourna lentement la tête. Les Agents du Temps furent impressionnés par ses yeux rouges.
- Je suis là où vous ne devriez pas être, répondit Algarad.
- Qui êtes-vous ? demanda l’autre en sortant son épée.
Algarad se retourna.
- Je suis votre fléau.
Les Agents du Temps se regardèrent, puis attaquèrent. Ils ne virent pas Algarad bouger, et déjà la tête de l’un d’eux roulait sur le sol. Puis l’homme fit un salto arrière.
Le dernier Agent encore debout regarda son ennemi avec une crainte mêlée d’admiration. Algarad rangea son épée dans son fourreau. L’ennemi comprit tout de suite ce qu’il voulait faire, se battre à mains nues !
Algarad regarda l’Agent, il voyait très bien que son ennemi ne se décidait pas à attaquer. Il lui parla d’une voix rauque et basse.
- Je pense que tu devrais me tuer tant que tu le peux, je suis sans armes. Je ne peux rien faire contre quelqu’un qui sait contrôler le temps et qui a une épée.
- M…Mais c… ce n’est pas possible ! Comment avez-vous réussi à tuer mon second ?
Algarad rigola. « Quel idiot, pensa-t-il, il ne rend même pas compte de ce que je suis ! »
- Et bien, vois-tu, ta perception des choses est trop faible pour voir mes mouvements. Mais je vais être gentil, attaque-moi.
- Vous vous foutez de moi là !
- Non pas du tout, je suis sans armes.
L’Agent du Temps chargea son ennemi, il allait lui transpercer le cœur mais Algarad disparut d’un coup. Et l’épée ne toucha que le vide.
L’Agent se retourna et reçu un coup de poing sur le nez.
Le sang de l’Agent coula à flot, son nez était cassé. Algarad s’avança vers lui, il lui donna un coup de pied sur le thorax. L’Agent tomba par terre, en toussant et crachant du sang.
- Ne t’ai-je pas dit de m’attaquer ? demanda l’homme au capuchon.
- C’est ce que j’ai fait ! répondit l’Agent en crachant du sang
- Non, tu es un faible. Tu aurais pu me battre avec ton pouvoir du temps, mais tu ne l’as pas utilisé. Tu es un idiot, comment es-tu es devenu Agent ?
- Je descends d’une famille d’Agents et ce sont des amis proche du grand Nil-Galdur. Alors tue-moi et tu auras tous les Agents du Continent à tes trousses. Mais qui es-tu pour te sentir le plus fort ?
- Je suis votre fléau, mais je peux te dire la vérité puisque tu vas mourir. Tes côtes ont percé la rate. Alors je vais vite te dire qui je suis. Je me nomme Algarad du clan des Shunkaï. J’étais le Général des Agents et fidèle au roi Ior II. Nil-Galdur était un traître. Je me suis battu contre lui et j’ai gagné mais je ne sais pas ce qui s’est passé. Mais soudain quelque chose m’a projeté contre les murs et ensuite on m’a jeté dans l’ancien lac central avec 10 kg de boulets.
- Quelle histoire ! Tiens donc tu es le célèbre Algarad, j’aurais dû m’en douter avec tes yeux rouges ! Tu es le fils même du Diable.
Après ces derniers mots, l’Agent du Temps périt, exsangue.
Algarad continua son chemin. Sa mission avait déjà commencé. Après avoir tué un ami proche de son pire ennemi, il deviendrait rapidement la cible des Agents du Temps. L’homme au capuchon sauta dans le vide. Tout était calme, lorsqu’il arriva dans les sous-sol de la ville immense. Il atterrit en douceur grâce au pouvoir du temps. Algarad marchait comme si de rien n’était, il n’était qu’une ombre parmi les ombres. Il devait se rendre au palais impérial. Mais d’abord, Shunkaï s’arrêta devant une petite maison délabrée, il y entra. C’était sa planque. Il se dirigea vers un mur de la maison encore en bon état et appuya sur une dalle. Celle-ci s’enfonça ainsi que les autres, faisant apparaître une porte. Algarad regarda derrière lui, puis entra. Le chemin était sinueux et il y avait des toiles d’araignées. Shunkaï avança dans le noir, enfin il arriva dans une grande salle où se trouvait une immense bibliothèque. La lumière était déjà allumée.
« Etrange, pensa-t-il ».
Algarad avança prudemment et vit quelqu’un assis sur un fauteuil.


Dernière édition par Le Seigneur Oriental le Jeu 18 Déc 2008, 20:28, édité 2 fois

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Jeu 11 Sep 2008, 20:20
Plus loin, dans l’immeuble où le combat avait eu lieu….

Cinq Agents entrèrent dans l’immeuble, leur chef était Zerk, le bras droit de Nil-Galdur. Le réceptionniste les accosta, il leur sourit d’un sourire crispé. Le fait qu’il y ait deux cadavres sur le toit ne donne pas trop envie de sourire ! Pourtant le réceptionniste essaya de rester calme, il fit un geste disant de le suivre. Les Agents le suivirent. Ils empruntèrent l’escalier de service.

50 étages plus haut, ils arrivèrent sur le toit. Le réceptionniste recula pour laisser passer les Agents. Zerk le regarda avec mépris.
- Alors qui est le type qui a osé faire ça ?! demanda Zerk.
- Euh… ben c’est-à-dire que nos caméras de surveillance n’ont pas réussi à identifier l’assassin.
Zerk fit demi-tour et les cinq Agents du Temps aussi, laissant le réceptionniste seul.
Celui-ci les regarda s’éloigner d’un air mesquin. Il s’approcha des deux corps, il sourit. Le réceptionniste savait qui avait tué ces deux Agents, mais il avait choisi de mentir. Il avait suivi le combat grâce aux caméras et entendu la conversation. Le réceptionniste ricana, enfin quelqu’un qui tuera le dictateur !

Algarad fut surpris en apercevant la personne assise sur le fauteuil, qui le regardait d’un air vide et n’avait plus rien d’humain. Son teint était pâle, tout comme ses habits. Il portait une tunique blanche, ses manches étaient déchirées. Son pantalon était blanc crasseux, ses bottes devaient être noires avant, mais à présent, elles étaient pleines de poussière. Algarad s’approcha.
- Que faites-vous ici ? demanda le dernier du clan Shunkaï.
La personne se leva, elle faisait deux têtes en plus qu’Algarad, ce qui correspond à plus ou moins deux mètres vingt.
- C’est à moi que tu parles, petit être dénué d’intelligence ?
- Oui. Je te parle. Alors ?
- Tu dois être Algarad Shunkaï. Je suis Taesuke. Et je suis ici pour te tuer.
Algarad regarda le prétendu Taesuke droit dans les yeux. Comment une chose pareille pouvait-elle vivre ? Etait-ce un humain ? Voilà les questions que se posaient Algarad.
- Que me vaut cet honneur d’être tué ?
- Eh bien ! Tu te rebelles contre mon maître, tu oses le défier. Tu te bats contre un système qui ne peut être détruit !
- Il sera détruit, tout comme ton « maître ». Bien maintenant vas-t’en. Tu m’ennuies. Va jacasser tes discours de dictature plus loin.
Taesuke le regarda d’un air rageur. Sa main prit un objet métallique. Algarad vit une épée jaillir du costume de son ennemi. Celui-ci allait couper la tête de Shunkaï mais tout ce qu’il toucha fut une capuche vide.
Taesuke se retourna et vit un blaster pointé entre ses deux yeux. Le grand inhumain vit le visage encore à moitié caché d’Algarad. Ses cheveux étaient mi-long noirs. Ses yeux d’un rouges de braises. Et le reste était caché par sa tunique.
- Ecoute moi bien, sors d’ici et je te laisserai la vie sauve, ça te va ? dit Algarad.
- Non.
Algarad soupira et allait tirer mais Taesuke disparut. Et réapparut derrière son ennemi. Algarad se fit projeter de l’autre côté de la pièce. Il rangea son blaster et prit son épée.
Shunkaï décrivit des arcs de cercles avec son épée. Mais Taesuke les bloquait toutes. Algarad disparut dans la pénombre. Taesuke regarda partout mais ne le trouva pas. Il comprit qu’Algarad était parti ! D’un geste rageur, il donna un coup de pied sur le fauteuil qui se dématérialisa sous le choc.

Taesuke sortit de la cachette secrète et arpenta la rue comme si de rien était. Il se demandait comment Algarad avait pu disparaître. Etait-ce le pouvoir du Temps ? Ou un autre pouvoir encore inconnu de certains ? Qu’importe. Pour le moment, Taesuke devait faire son rapport à Nil-Galdur. Et cela ne serait pas une partie de plaisir.

Algarad ne savait même pas comment il avait fait pour échapper aux griffes de Taesuke. Il était arrivé dans un étrange endroit, loin du palais Impérial, loin du centre de la grande cité. L’ancien Général des Agents aperçut une grande arche, âgée de quelques millénaires. Il s’approcha de l’antiquité. Etait-il possible qu’une chose pareille soit plus vieille que l’apparition de la vie humaine sur le Nouveau Continent ?
De petites inscriptions étaient inscrites sur l’arche, Algarad passa en-dessous de celle-ci, rien ne se passa. Soudain son regard tomba sur une étrange inscription. Il l’examina de plus près. Algarad écarquilla des yeux, il savait ce que voulait dire cette inscription !
« Cette arche fonctionne grâce au pouvoir du Temps. » pensa-t-il.
Algarad se concentra, libérant ainsi son pouvoir. Après une longue attente, quelque chose traversa l’arche, c’était un grand humanoïde, avec une grosse armure. Son casque avait des cornes de taureau. Il portait une grande lance.
- Utiliser l’arche est très dangereuse, humain.
- A quoi sert-elle ? demanda Shunkaï.
- A apporter l’équilibre sur Terre et sur le Nouveau Continent.
- Comment l’utiliser ?
- Je sens une grande force en toi, peut-être pourras-tu sauver le monde ?
- Qui êtes-vous ?
- Je suis le Gardien. Et pour franchir cette arche, tu dois acquérir le pouvoir perdu des Anciens. Ceux-ci se trouvent sur Terre. Tu es le seul à pouvoir le faire, humain.
- Mais je dois tuer Nil-Galdur, Zerk et tous ceux qui oppriment mon peuple.
- En allant sur Terre, tu acquerras l’ancien pouvoir, et ainsi tu tueras le mal.
Le Gardien ouvrit l’arche, et fit un signe à Algarad de rentrer.
- Adieu humain, peut-être nous reverrons-nous.
Shunkaï traversa l’arche. Il sentit une grande force s’abattre sur lui. L’Arche du Temps l’emmena sur Terre.

Algarad tomba lourdement sur un rocher. La lumière lui faisait mal aux yeux, il n’avait encore jamais vu autant de clarté. Mais où était-il ? Il se releva péniblement. Il regarda au loin. Rien qu’un long désert, s’étendant à perte de vue.
Algarad marcha vers le Nord, là où son instinct lui disait d’aller. Après plusieurs heures de marches, il vit une grande étendue d’herbes, un fleuve s’écoulant tout le long.
« Je ne me rappelle pas avoir déjà entendu qu’il y avait une chose pareille sur Terre » pensa-t-il en se désaltérant.

Le soleil commençait à se coucher. Le vent se levait. Algarad s’assit contre un arbre et attendit que quelqu’un ou quelque chose se manifeste.


Dernière édition par Le Seigneur Oriental le Jeu 18 Déc 2008, 20:29, édité 2 fois

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 2878
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 26
Localisation : Bergues 59 Nord

Feuille de personnage
Armées jouées: Toutes LOTR et Hobbit
Armées peintes: Toutes LOTR et Hobbit
Autre(s): Dark Angel, Haut Elfe, Stormcast
Voir le profil de l'utilisateurhttp://www.destinee-du-dunedain.com

Re: Histoire Hors SDA

le Mer 17 Sep 2008, 19:19
Je l'avais déjà lu la dernière fois. J'aime ton style d'écriture. En attendant on ce demande toujours ce qui va arriver au personnage principal. . Vivement la suite!

_________________
Vous êtes des soldats du Gondor, peut importe ce qui passera par cette porte vous maintiendrez vos positions!
avatar
Ancien Dunedain
Ancien Dunedain
Messages : 377
Date d'inscription : 11/08/2008
Age : 24
Localisation : Clermont Ferrand

Feuille de personnage
Armées jouées: Mordor
Armées peintes: Mordor, Isengard, Rohan, Moria
Autre(s):
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Mer 17 Sep 2008, 19:25
moi aussi j'avais déjà lu Wink

nan mais GENRE on aura des ennuis ^^


sinon bonne fanfic ouais j'aime bien / bien écri / mieux que Georges Perec :S xD
avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Mer 17 Sep 2008, 19:44
HS : ben ça peut arriver, le plagia ^^, merci pour vos commentaires.

Chapitre 2


« Autrefois seul les grands Maîtres du Temps pouvaient décider de l’avenir du monde. A présent, ils ont tous disparus. Maintenant, nul ne peut connaître l’avenir. L’ère Sombre a commencé. Une seule personne pourra à présent décider de l’avenir. C’est celui qui contrôle l’ancien pouvoir.»
Livre XX, 5, de Saint-Amarthius, 500 après J-C.


Cela faisait-il une heure qu’Algarad était assis contre cet arbre, ou bien une journée en plus ? Lui-même ne le savait pas, il ne savait plus quel jour il était. Le Temps passait à grande vitesse.
Algarad ouvrit encore une fois les yeux, il décida de se relever. Il fallait qu’il trouve quelqu’un. Pour acquérir cet étrange pouvoir. Est-ce que le Gardien de l’arche lui avait menti pour qu’Algarad s’éloigne du Nouveau Continent ? Shunkaï en doutait.
Soudain Algarad sentit une étrange présence à quelques kilomètres de là. Il décida d’aller voir. Il utilisa le pouvoir du Temps.

Algarad vit alors d’immenses monuments, qui ressemblaient aux anciennes pyramides d’Egypte. L’une était plus grande que les autres. Le soleil se réflétait sur la pointe de chaque pyramide. Shunkaï entra dans la plus grosse. L’air y était moins abondant. Il s’arrêta devant les longues marches qui menaient au sous-sol de la pyramide.
Algarad sortit son épée, et descendit les marches avec prudence. Il faisait de plus en plus chaud. Les escaliers s’arrêtaient juste devant une grande et somptueuse pièce. Celle-ci s’ouvrait sur plusieurs petites pièces.

Algarad entra, l’air devint plus respirable. Il entendit quelque chose bouger à sa droite. Shunkaï s’approcha du bruit avec précaution. Il faisait trop sombre pour qu’Algarad puisse distinguer ce que c’était.
La chose bougea et se dirigea vers la pièce d’à côté. Algarad la suivit et vit enfin qui était cette chose.
C’était quelqu’un revêtu d’un habit brun de prêtre de l’ancienne religion. Qui remontait bien avant le Meisterisme. Algarad supposa que ce devait être un Chrétien.

Algarad ne pouvait voir rien d’autre que cette tunique et ce capuchon recouvrant le visage de l’étrange personnage.
- Te voilà enfin, es-tu venu pour l’ancien pouvoir ? Celui qui libèrera nos deux mondes ? demanda le prêtre.
- Euh je le pense, mais qui êtes-vous ?
- Je suis Marcus et toi, tu dois être Algarad du clan Shunkaï ?
- C’est exact, comment savez-vous tout cela ?
Le prêtre dénommé Marcus enleva sa capuche, il avait les cheveux, une moustache et une barbe blancs. Il paraissait âgé de plus ou moins soixante ans. Mais Algarad soupçonna qu’il devait être beaucoup plus vieux.
- Sais-tu ce qu’est l’ancien pouvoir ?
- Non, je n’en ai jamais entendu parler. Quel est ce pouvoir ?
- Suis-moi.
Marcus ne laissa pas le choix à Algarad, le son de la voix du prêtre était impérieux. Ils empruntèrent un passage étroit. Le prêtre avait pris une torche, mais on ne voyait presque rien. Algarad sentit sa respiration devenir plus laborieuse : ils descendaient encore plus bas dans la pyramide ! Mais l’ex-Agent du Temps n’avait pas senti qu’ils descendaient au contraire.
Ils arrivèrent dans une grande bibliothèque, des milliers de livres étaient là. La plupart plein de poussières, d’autres déchirés. Chaque rangée était numérotée de un à cent. Ces rangées s’étendaient sur plus de deux cent mètres. Marcus marcha dans la rangée quatre-vingt et une. Il s’arrêta devant un gros livre. Il le prit et retourna à l’entrée de la bibliothèque, faisant un signe de la main à Algarad.
Marcus posa le mystérieux livre sur une table et s’assit. Algarad fit de même. Le prêtre ouvrit le gros livre. Et tomba sur le chapitre 5.
- Voici le livre qu’a écrit Saint-Amarthius, déclara le prêtre, sais-tu qui c’est ?
Algarad réfléchit, il savait qu’il avait déjà entendu parler de ce personnage. Mais pourquoi ? A quel sujet ? Trop de questions trottaient à l’esprit de Shunkaï, Marcus le regarda attentivement.
- C’est bien ce qu’il me semblait, dans votre Nouveau Continent personne ne parle de lui ! Pourtant c’est un personnage très important du 5ème et 6ème siècle après Jésus Christ.
- Je ne me rappelle plus qui c’est.
- Eh bien, Saint-Amarthius était un catholique Romain. Son titre de Saint lui a été accordé après sa mort. C’est lui qui a découvert l’ancien pouvoir, le vrai pouvoir du Temps. Le pouvoir du Temps que toi ou les autres utilisez, n’est rien comparé à ce pouvoir. Amarthius a écrit ce livre après avoir été en Egypte. Lors de la publication de ce volume, il fut assassiné par les sbires du pape qui trouvait ce livre et ce pouvoir trop dangereux et trop sataniste. C’est pour cela que personne n’en a parlé pendant le Moyen-Age. Tout fut oublié, mais cent ans plus tard, on redécouvrit le livre. Mais apprendre l’ancien pouvoir était trop difficile. Alors ils ont créé un substitut. Personne ne sait comment ils ont réussi. C’est alors que sont apparus les premiers Agents du Temps, appelés avant Chevaliers du Temps.
Algarad était troublé part les dires du prêtre. Personne ne lui avait jamais parlé de cela. Même son maître, qui lui avait appris le pouvoir du Temps, ne lui en avait jamais parlé. Marcus semblait comprendre son étonnement. Il indiqua du doigt la ligne que devait lire Shunkaï. Celui-ci prit le livre, et lut avec attention. Ces lignes disaient : « Pour apprendre l’ancien pouvoir, il faut trouver un des Grands Maîtres du Temps. Mais ils sont censés avoir disparu. Peut-être que si quelqu’un sait où chercher. »
Algarad referma le livre et allait sortir de la salle. Quand soudain Marcus le rattrapa à une vitesse improbable.
- Je sais où sont les Grands Maîtres.
- Où sont-ils ?
- Crois-tu vraiment mériter ce pouvoir ?
Algarad regarda le vieux prêtre. Il l’empoigna et le souleva. Les deux hommes se regardèrent longuement. Aucun des deux n’étaient disposé à bouger le premier. Shunkaï sentit la colère monter en lui : ce vieil homme se moquait de lui. Ce mensonge perpétuel du vrai pouvoir du Temps. A moins que Saint-Amarthius n’était qu’un fou ? Algarad lâcha Marcus. Celui-ci tomba à terre.
- Va en Antarctique. Là-bas, marche droit devant toi. Après un kilomètre il y aura une immense arche de glace. Actionne-la et traverse-la, dit Marcus.
- Bien merci, vieillard. Encore une chose, pourquoi faites-vous tout cela ?
- Et bien je suis le dernier qui connaît la vérité. Adieu, Algarad Shunkaï.
Algarad n’eut pas le temps de répondre, le vieux prêtre avait disparu ! L’ex Agent du Temps sortit de la pyramide. Repensant à tout ce qu’il avait acquis comme informations.

Plus le temps passait, et plus Algarad s’enfonçait dans le désert, se dirigeant vers l’Antarctique. Il devait avoir quitté ce maudit désert, puisque la végétation se faisait plus abondante. L’Ex-Agent du Temps s’arrêta devant des ruines. Cela devait être, autrefois, une ville. Il entra dans ces ruines – sa curiosité étant plus forte – la désolation, la mort régnaient en maître ici.
Algarad entendit des tambours. Puis des cris de folie. Mais ça venait d’au loin. Et Algarad les entendait comme des échos dans des cavernes. Les bruits venaient à gauche ou à droite. En face de lui ou derrière lui. Malgré cela, il continuait de marcher droit devant lui. Les bruits s’amplifièrent.
Mais Algarad resta calme. Il était arrivé au centre de ce qui fut la cité autrefois. Comme par enchantement les bruits cessèrent. Shunkaï regarda autour de lui. Soudain des lumières s’allumèrent dans chaque coin de rue. Toutes les ruines devinrent ce qu’elles étaient autrefois. Des maisons. Des magasins.
Algarad n’en croyait pas ses yeux. Etait-ce de la magie ? Ou était-ce une illusion ? Des yeux apparurent tout autour de lui. Ils étaient rouges, mais curieusement ils étaient dépourvus de paupières.
Drôle d’endroit pour mourir, je devrais peut-être m’éclipser tant qu’il est encore possible.
Algarad allait partir quand soudain une flèche alla se planter juste devant son pied gauche. Il prit la flèche et l’examina. Cette flèche était longue, et son dard très tranchant. Les plumes étaient noires avec un mélange de blanc et de gris. Shunkaï jeta la flèche à terre. Il continua son chemin. Des flèches vinrent se planter à côté de l’Ex-Agent. En effet Algarad utilisait son pouvoir du Temps pour esquiver les projectiles qui venaient droit sur lui !
Il dégaina son épée. Et courut vers les yeux rouges, son épée en avant, prêt à trancher quiconque serait devant lui. Malheureusement, les yeux étaient intouchables. Plus Algarad s’approchait et plus les yeux reculaient.
Algarad s’arrêta. Les tirs avaient cessé. Il regarda autour de lui et vit soudain des écritures sur un mur. Shunkaï inspecta ces écritures. A son plus grand étonnement, il comprit tout. Ces écritures signifiaient : « La mort est la seule chose à trouver ici. Quiconque ose entrer dans notre ancienne cité, devra en subir les conséquences suivantes : Désespoir, Folie et Mort. »
Algarad s’éloigna de ces écritures. Il était à la fin des ruines, il courut pour sortir de cet endroit maudit. Mais soudain quelque chose trembla sous la terre, faisant tomber Algarad. Un énorme monstre sortit de terre. Il avait un grand corps, un casque à moitié cassé, d’immenses griffes rouges, des yeux jaunes, et une armure rouillée.

- Un Sabeur, chuchota Algarad, comme si je n’avais que ça à faire.
Le monstre rugit, il abattit ses griffes vers Shunkaï, mais celui-ci arrêta le coup avec le Temps. Et coupa les griffes du Sabeur avec son épée.
Le Sabeur balaya le sol, avec ses bras. Algarad sauta en l’air, et dégaina ses blasters. Il tira dans les yeux du monstre et sur son casque. Celui-ci tomba à la renverse. Shunkaï en profita pour quitter cette maudite cité ! Il courut vers le sud, en direction de l’Antarctique. Il se demandait comment il allait faire pour aller au pôle sud, en effet les villes portuaires étaient devenues rares. Algarad ne savait pas vraiment pourquoi, mais on disait qu’un jour la Terre avait subi d’énormes cataclysmes, on racontait même que c’était l’œuvre d’un dieu vengeur ! Bizarrement la date des cataclysmes était la même que la prise de pouvoir de Nil-Galdur. Encore plus étrange : avant cela sur Terre, de grandes guerres ravagèrent toute la planète. Peut-être que ce fameux dieu voulait punir les humains. Soudain une pensée lui vint en tête, l’ascension au trône de Nil-Galdur était peut-être reliée avec ce Dieu.
Mais Algarad n’était sûr de rien, ce n’étaient que des hypothèses, et pourtant c’était probablement la seule explication.

Algarad était arrivé dans un autre pays, il le voyait. Il devait être dans ce qu’avait été le Congo. Alors si il était au Congo, cette étrange citée en ruine se trouvait au Soudan. Et l’ancien pouvoir aurait été découvert en Egypte ! Shunkaï était déconcerté par les évènements.
C’était la fin de la journée, Algarad décida de s’arrêter un peu. Il allait faire nuit. L’ex-Agent s’arrêta dans une maison en ruine, où comme par hasard un livre était sur une table. Algarad ouvrit le livre. Il commença à lire. Cet ouvrage parlait de l’histoire du pays, des guerres entre les différentes tribus. Ce pays a été préservé de l’influence de l’empire Romain. Et donc du christianisme, ils étaient « protégés » par le grand désert du Sahara ainsi que d’autres pays. Mais un jour, selon le livre, un étrange personnage arriva au Congo. Il disait avoir un grand pouvoir. Il devait impérativement trouver un nouveau continent. La tribu qui l’avait accueillie était décontenancée par les dires du nouveau venu. Les habitants décidèrent de le chasser du pays, car il pouvait porter malheur sur les récoltes. Mais l’étranger leur prédit un avenir de servitude et de guerres.
Les prédictions de l’étranger s’étaient réalisées quelques centaines d’années plus tard. Des hommes venu de Belgique firent du Congo une colonie. De grands malheurs s’abattirent sur les Congolais. Mais les Belges avaient finalement quitté leur pays. Malgré cela, la guerre continua entre les tribus. Mais après deux cent ans, le Congo trouva la paix, possédant une puissante armée qui faisait régner l’ordre dans tout le pays. Mais leur apogée était vouée à la destruction. Le grand carnage s’abattit sur tout le globe. On parlait d’un dieu vengeur qui voulait punir les humains parce que il y avait eu 4 guerres mondiales en moins de 300 ans. On décrivait ce Dieu comme un géant, ayant des dents pointues, des yeux de braises. Il était massif, et avait 8 bras. Chaque bras tenant une arme blanche différente. Mais ces armes-là n’étaient pas les mêmes armes blanches que celles des humains.
On l’appelait : le Chaos, puisqu’il a installé le chaos total sur Terre.

Algarad referma le livre, il se demandait qui avait pu mettre ce livre dans un endroit pareil. Peut-être le hasard ou peut-être que quelque chose ou quelqu’un voulait lui parler. Il quitta la maison, décidé à quitter ces pays ravagés par la destruction. Shunkaï continuait son chemin vers le sud, il avait encore beaucoup de chemin mais cela ne l’inquiétait point. Bizarrement, au fond de lui, Algarad voulait rencontrer ce dieu vengeur et si possible le défier. Mais l’Ex-Agent ne croyait pas trop en une victoire contre un dieu qui avait pratiquement tout détruit sur Terre !

Soudain il sentit une petite piqûre dans son cou, ensuite il entendit des bruits de pas à sa gauche, mais il était trop tard. Le pouvoir du Temps n’avait pu empêcher le dard de le toucher. Il s’écroula lourdement à terre, paralysé, il vit alors quelqu’un venir vers lui et l’assommer violemment. Ce fût le noir complet. Shunkaï se sentit rêver du passé, et rêver du passé n’est jamais bon. Surtout lorsqu’on est, peut-être, au bord de la mort……


Dernière édition par Le Seigneur Oriental le Jeu 18 Déc 2008, 20:31, édité 1 fois

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Ancien Dunedain
Ancien Dunedain
Messages : 49
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Jeu 18 Sep 2008, 18:04
Salut,

C'est pas mal mais franchement faut se calmer sur les menaces je vois pas en quoi quelqu'un voudrait te plagier...
avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Jeu 18 Sep 2008, 19:35
Pour la seule et bonne raison que cela est déjà arriver à Matheor555 Rolling Eyes Et ce ne sont pas des menaces. Tu trouves que c'est des menaces ? Moi je ne trouve pas, j'aurais pu être encore plus méchant.
Je préviens juste de ce qui arriverait si je voyais mon histoire autre part.
Ensuite si j'ai bien insisté sur l'anti plagiat, c'est juste parce que je tiens à mon histoire.
Donc faut pas prendre la mouches dans tout ce que je dis.

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Ancien Dunedain
Ancien Dunedain
Messages : 49
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Jeu 18 Sep 2008, 20:52
Salut,

Soit tranquille sérieux, je prends pas la mouche comme tu dis je te dis juste que 5 ou 6 ligne d'avertissement sa fait trop... enfin c'est que mon avis...
avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Jeu 27 Nov 2008, 18:43
Dans le passé, 20 ans plus tôt……

Algarad avait à cette époque 20 ans. Il venait d’être nommé Agent du Temps par le roi Ior II. Celui-ci lui avait annoncé qu’il ne tarderait pas à monter en grade, vu son grand talent. Mais Nil-Galdur était jaloux de l’intérêt du Roi pour le jeune homme, il savait que le moment viendrait où Ior mourrait. Le fourbe complota pendant des années ce meurtre, tellement d’années que la folie finit par le ronger. Celle-ci le mena jusqu’à la fin du Nouveau Continent, dans un immense gouffre rempli de lave et de malveillance. Nil-Galdur rencontra alors un esprit maléfique qui lui promit pouvoir et vengeance. Ils s’allièrent, l’esprit détruirait la Terre et Nil-Galdur, lui, détruirait le Nouveau Continent.
Mais le futur dictateur ne pouvait pas prendre le pouvoir sans alliés ! L’esprit, nommé Chaos, lui conseilla de corrompre les hommes de Ior. La dure tâche de corruption commença. On disait que Nil-Galdur avait réussi à retourner la grande armée et les gardes du roi, en à peine quelques mois ! C’est ce que disent les livres officiels, mais on a caché la vérité, peut-être par mépris des personnes qui ont refusé de trahir leur roi. Dans tous les cas, Nil-Galdur n’a jamais osé corrompre Algarad Shunkaï. Ce jeune homme, devenu le général des Agents du Temps, descendait d’une ancienne famille très respectée.
Les Shunkaï avaient tous une particularité. En effet, de génération en génération, ils avaient tous les yeux rouges. Ils étaient très haut placés dans la hiérarchie. Mais le malheur s’abattit, en effet Nil-Galdur, voyant qu’il ne pourrait pas les corrompre, décida de tous les tuer par empoisonnement. Un seul survécu : Algarad. Après la mort de sa famille, il commença à chercher qui était l’auteur de ce crime. Ces recherches le menèrent à l’autre bout du Continent, très loin du palais, laissant alors Ior face à Nil-Galdur et ses sbires.
Apprenant la prise de pouvoir du traître, Algarad se rendit rapidement au palais, il tua tous ceux qui étaient sur son chemin. Une fois arrivé à la salle du trône, il vit Ior attaché par une corde et une cinquantaine d’Agents entourant Nil-Galdur. Mais les Agents n’osèrent même pas attaquer Shunkaï tant il était ravagé par la colère. Il était méconnaissable, couvert du sang de ses victimes.
Algarad provoqua Nil-Galdur en duel. Le combat était impressionnant. Les deux opposants étaient parfaits à l’escrime, mais la folie de l’un ne pouvait rien contre la colère de l’autre. Et Algarad éborgna l’œil droit du traître, il allait l’achever quand soudain une force incompréhensible le lança contre les murs et ensuite sur le trône. Nil-Galdur ordonna aux Agents du Temps de ligoter Algarad et d’accrocher des boulets pour le lancer dans le lac central ( qui n’existera plus quand le traître montera sur le trône).


Dernière édition par Le Seigneur Oriental le Jeu 18 Déc 2008, 20:32, édité 1 fois

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Dim 30 Nov 2008, 19:48
Nul ne sait comment Algarad s’en est sorti vivant, par contre on sait comment fut tué Ior.
Nil-Galdur, après avoir lancé Shunkaï dans le lac, se retourna vers le roi pendu par le pied. Le traitre libéra Ior II, celui-ci le regarda avec étonnement et avec colère. Il allait lui parler quand soudain Nil-Galdur lui fit signe de se taire. Chaos était juste derrière le roi, il tenait ses huit armes, aucun Homme n’en avait jamais vu de pareilles. Nil-Galdur trancha la gorge d’Ior, et le dieu malfaisant le pulvérisa avec ses armes et ses pouvoirs. Chaos semblait sourire, il partit vers la Terre pour assouvir sa soif de destruction. On raconta que la Terre devint un véritable lieu de massacre, les humains de la Terre étaient tous devenu fous. Mais ce récit sanglant est peu raconté de nos jours…

Dans le présent…

Algarad se réveilla en sursaut, il regarda autour de lui mais il n’y avait personne. Il faisait nuit, et il se trouvait dans une cabane. L’Ex-Agent du Temps se palpa le cou à l’endroit où il avait reçu le dard quelques heures plus tôt. Il se releva et vit une inscription sur la porte. Algarad s’approcha, l’encre de l’écriture était en fait du sang ! On pouvait lire ceci : « Pars d’ici humain, ou meurs par notre dieu tout puissant. »
Algarad sourit. Ainsi, c’étaient les soldats de Chaos qui l’avaient capturé. Shunkaï entrouvrit la porte et vit un garde posté devant la porte. Mais ce n’était pas un humain, c’était plutôt une sorte de hybride entre un humain et un chacal. Shunkaï referma doucement la porte, il chercha après ses armes mais ne les trouva pas. Au moins, ces hybrides n’étaient pas des imbéciles !
Algarad ouvrit encore la porte doucement, et utilisa son pouvoir du Temps, l’hybride se retourna avec une grande rapidité ! C’était impossible, aucun être vivant ne peut réussir à déjouer ce pouvoir. L’Ex-Agent fonça sur son ennemi et lui tordit le cou.
Il cacha le corps dans la cabane, ensuite il décida d’explorer le campement des hybrides pour retrouver ses armes. Algarad prit quand même la lance du garde tué.
Il courut, baissé, le long de la cabane, puis il grimpa dans un arbre pour visualiser le campement. Il y avait cinq hybrides autour d’un feu de camp, et des tentes étaient dressées derrière eux.
Algarad descendit de l’arbre, et s’approcha de la tente la plus proche. Il utilisa la lance pour découper le tissu. Et par chance, il n’y avait rien à l’intérieur, mis à part son équipement ! Shunkaï s’empara de son équipement, et décida de ne pas tuer les cinq hybrides pour ne pas en alerter d’autres qui pourraient rôder aux alentours.
Il sortit de la tente et courut silencieusement vers la forêt, il se dirigea vers le sud pour atteindre son but.


Dernière édition par Le Seigneur Oriental le Jeu 18 Déc 2008, 20:33, édité 1 fois

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Shirriff Hobbit
Shirriff Hobbit
Messages : 72
Date d'inscription : 15/08/2008
Age : 24
Localisation : La Rochelle (17)
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Dim 30 Nov 2008, 20:10
Salut, j'adore ton récit, très belle histoire et surtout très bon style d'écriture ! Bonne continuation et a bientot.
avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Dim 30 Nov 2008, 20:14
Merci beaucoup =)

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Fils d'Eorl
Fils d'Eorl
Messages : 128
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 43
Localisation : nord est
Voir le profil de l'utilisateur

récit

le Dim 30 Nov 2008, 20:30
les aventures trépidentes d'Algarad sont a lire ouaip !
la suite la suite ... ... ...

pour ce qui est de te piquer ton récit , il existe en ligne des entreprises qui protègent tes oeuvres contre rémunération, bien sur mais c'est plus rassurant ! Le plagiat se pratiquer a Hollywood en grande partie lol! , rarement dans les banlieues de France, tu n'as pas grand chose a craindre!

un exemple de lien ici :

http://www.sacd.fr/Proteger-une-oeuvre.38.0.html

bonne continuation !
avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Jeu 18 Déc 2008, 20:35
La nuit était tombée depuis quelques temps déjà, Algarad entendait les cris de rire des hybrides malgré que celui-ci était loin de leur campement. Il utilisa le pouvoir du Temps et passa de nombreux paysages, jusqu’à ce qu’il trouve ce qu’il cherchait. C’est-à-dire la côte.
Algarad stoppa son pouvoir, le Temps reprit son cours normal. Par sa plus grande surprise, tout autour de lui n’était que chaos, de la noirceur à perte de vue. Même l’océan était d’un noir comme les roches d’un volcan. Shunkaï grimpa sur une vieille tour en ruine, delà, il pouvait tout observer. Au loin, on pouvait apercevoir d’immense coulée de lave, et des sortes d’explosions comme si des combats se produisaient.
Algarad décida de s’arrêter pour la nuit, si il faisait réellement nuit. Il resta donc sur la tour. Il s’adossa contre un mur, il parcourut des yeux les ruines. Et tout ce que vit l’Ex-Agent était un étrange objet. Il prit ce mystérieux objet, c’était un livre ! Algarad l’ouvrit et commença à lire ces lignes-ci :
« Alors c’est comme cela que nous devons mourir ? Bien. Je n’ai aucune peur de la mort, je l’attend depuis si longtemps. Ceci sont probablement mes dernières lignes, alors à quoi bon vous dire mon nom qui que vous soyez. Ce que je vais vous narrer est bien plus important que mon stupide nom.
Ces foutus hybrides sont venus de nulle part, peut-être de l’enfer, ils étaient accompagné d’un énorme monstre que l’on nomme Chaos. Ce fameux Chaos détruisit tout, surtout les villes côtières pour que personne n’atteigne un point stratégique comme disaient mes supérieurs.
Quoi qu’en fut la raison, Chaos avait rendu notre planète un véritable enfer ! Les côtes étaient comme celle ici. A certains endroits, comme le centre de l’Afrique et l’Egypte, tout est encore intact, mais des forces surnaturelles vivaient là. Par contre dans le reste des pays, tout n’est que désastre, beaucoup de villes, comme New-York, ne sont que d’immenses vides.
Mais assez parlé de la situation de notre planète, maintenant je vais vous parler de ma tragédie.
Mon unité et moi étions en patrouille pour essayer de découvrir le campement des hybrides, car ceux-ci nous harcelaient de tout côté de cette tour.
Mais les hybrides nous prirent par surprise. Ce fût un véritable massacre, tous mes gars ont péri. Et moi ? Non ! J’aurais dû crever là, mais le destin ne voulait pas encore que je meurs. Ces sales monstres me laissèrent en vie et s’en allèrent avec leur sorte de rire méprisable. Je retournai donc à la tour sans rien. A mon retour, je n’aperçu plus personne. Des signes de batailles se manifestaient de tout côté. La tour n’était qu’une ruine. Sûrement l’œuvre de Chaos…
Ma conscience me disait de m’en aller le plus loin possible mais mon orgueil fut le plus fort, et je le remercie. Je pourrai mourir avec honneur et non comme un lâche.
Je m’armai de toutes les armes que je pus trouver. J’étais comme Rambo, ce fameux héros fictif du XXIème siècle. Voici mon inventaire au complet : cinq pistolets avec viseur, deux fusils à pompes, six lance-roquettes, vingt grandes à fragmentation ainsi que des fumigènes, et pour mon grand bonheur une tourelle mitrailleuse M89.
J’étais donc prêt à recevoir ces enfants de salauds. J’étais probablement le dernier humain à vivre dans cette région et donc le dernier rempart. Eh oui, nous n’avons plus aucune nationalité, le monde entier s’est allié pour vaincre ce mal. Et je peux dire que ça fait du bien de se battre contre des êtres non-humain. On se sent moins sauvage.
Fini le baratin, maintenant je les entends arriver. Ma fin est proche, je le sais bien. Mais je ne mourai pas sans en avoir tué quelques uns ! »

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Mar 21 Avr 2009, 18:37
Chapitre 3


« La mort n’est que la seule destinée de ces humains. Ils n’ont que la soif de pouvoir en eux, bien trop à mon goût. Il est temps qu’ils apprennent réellement leur vraie destinée. Certains s’opposeront, d’autres m’acclameront comme leur nouveau dieu ! Et enfin, je prouverai à tous ce pourquoi j’ai été créé. On me nomme Chaos. Mais j’avais un autre nom lorsque j’étais dans les profondeurs de la Terre : Arzum. »


Algarad jeta le livre à terre et se leva d’un bond lorsqu’il entendit une explosion au loin. Il se demandait d’où cela pouvait-il bien provenir. Il décida donc de descendre de cette tour et continuer sa route. Plus il avançait et plus les explosions semblaient proches, soudain un énorme obus vint s’écraser à quelques pas de lui ! Algarad s’approcha de l’objet encore en flamme. Celui-ci avait brûlé les quelques végétations qui étaient autour de lui. Shunkaï vit des inscriptions anciennes sur cet objet, en regardant d’un peu plus près, il put apercevoir que c’était une partie d’une statue, mais laquelle ? Qui avait bien pu tirer ?
Des cris gutturaux brisèrent le silence de la journée, Algarad reconnut facilement ces cris, c’était ceux des hybrides ! Et ils étaient à environ cinq cent pas derrière lui, ils le suivaient à la trace. L’ancien Agent du Temps se retourna, il n’y avait aucun moyen de s’enfuir, en effet, les nez des hybrides étaient fait pour suivre à la trace leurs proies. Les yeux de Shunkaï étaient comme un brasier ne voulant pas s’éteindre, regardant attentivement ses ennemis s’approchant au pas de course. Il dégaina un de ses blasters ainsi que son épée et il attendit avec un calme inhumain. Les hybrides l’aperçurent, ils s’arrêtèrent dans leur course, étonné de voir un humain faire face à eux. En effet, d’habitude tout le monde s’enfuyait, mais là, c’était un autre cas.
Ils étaient quatre, quatre hybrides assoiffés de sang. Chacun était armé d’une arme à blanche différente : hache, lance, épée et saï. Ils ricanèrent à l’adresse d’Algarad, mais celui-ci ne bougea pas d’un cil. Les hybrides coururent droit sur l’ancien Agent du Temps.
Algarad leva son blaster et visa un des hybrides, il tira et toucha de plein fouet le monstre dans le ventre. Mais il n’eut pas le temps de tirer sur un autre, car un hybride lui asséna un violent coup de poing. Algarad tomba à la renverse et lâcha son arme à feu. Il se releva hâtivement et para une attaque de l’hybride avec la hache, mais celui-ci était beaucoup plus costaud que Shunkaï ! Et il se fallut de peu pour Algarad de recevoir un coup de hache dans le visage. Il sauta sur l’hybride avec la lance et lui brisa en deux son arme, puis sa tête tomba lourdement à terre, séparée de ce corps monstrueux. Le monstre armé de la hache donna un coup de pied dans le dos d’Algarad, mais heureusement pour celui-ci qu’il ait une armure ! L’hybride qu’avait touché l’ancien Agent du Temps se releva comme si il n’avait eu qu’une égratignure. Algarad écarquilla les yeux, puis esquiva de justesse une attaque de l’hybride armé de saïs.
Algarad para une fois de plus une attaque de celui à la hache, et lui coupa la main, ensuite, dans un geste d’une grande haine et d’acharnement, il transperça le ventre épais et musclé du monstre. Il retira son épée pleine de sang jusqu’au pommeau. Il n’y avait plus que deux hybrides.
L’ancien Agent du Temps chargea celui armé de l’épée, il sauta sur un rocher et asséna un coup puissant dans l’épaule du monstre qui n’eut pas assez de temps pour parer l’attaque. Algarad donna un coup de pied à l’hybride et allait lui donner le coup de grâce mais le monstre armé de saïs l’en empêcha et lui transperça l’omoplate gauche. Il cria de douleur puis se retourna et balafra l’hybride. Mais celui-ci lui donna un coup de pied dans le ventre et il tomba à terre. Algarad allait être achevé quand soudain, un cor retentit au loin. L’hybride regarda le ciel puis s’en alla en courant dans les fourrées. Algarad se releva, remit son épée dans son fourreau, et ramassa son blaster à terre, puis le rangea. Il vit que l’hybride qu’il avait blessé à l’épaule était toujours allongé à terre.

- D’où venez-vous monstre ? demanda Algarad.
- Des flammes ! Tu vas mourir pauvre humain, notre Dieu va te tuer. Ton pouvoir ne pourra rien contre lui ni contre mes congénères.
L’hybride cracha du sang, il en avait perdu beaucoup, Algarad décida de le laisser mourir étouffé dans son sang. Il regarda sa blessure, ça lui faisait mal mais par chance, il lui restait une et une seule fiole guérisseuse provenant du Nouveau Monde. Il en versa dans sa blessure puis après quelques heures, sa blessure se cicatrisa, et il continua sa route…

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Dim 26 Avr 2009, 16:23
UP ; j'ai une question : dois-je continuer à poster mon histoire, alors que personne ne lit ?

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Chevalier de Dol Amroth
Chevalier de Dol Amroth
Messages : 235
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 28
Localisation : Marseille
Voir le profil de l'utilisateurhttp://les40000seigneurs.skyblog.com

Re: Histoire Hors SDA

le Dim 26 Avr 2009, 17:36
Oui, continue ce n'est pas parce que personne ne poste d'articles que ton histoire n'est pas lu.
Courage, il faut faire les choses pour toi et après les autres alors n'arrête pas.
afro lol!
avatar
Fils d'Eorl
Fils d'Eorl
Messages : 107
Date d'inscription : 14/08/2008
Age : 26
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Dim 26 Avr 2009, 18:48
Personnellement j'ai lu le début des histoires de chacun et je trouve ça bien mais je vous conseille (à tous) de ne pas trop dévoiler vos scénarii, nous sommes sur Internet et les copies et autres plagias sont fréquentes alors faites attention à ne pas vous faire "voler" vos histoires Wink

Ender : +1 ! et c'est d'ailleurs pour cette raison que je ne poste pas les miennes ! Smile
avatar
Admin-Dunedain
Admin-Dunedain
Messages : 857
Date d'inscription : 21/04/2008
Age : 25
Localisation : Belgique

Feuille de personnage
Armées jouées: Orientaux
Armées peintes: Orientaux
Autre(s): /
Voir le profil de l'utilisateur

Re: Histoire Hors SDA

le Jeu 07 Mai 2009, 20:42
Ok, mais j'ai jamais dit que je n'allais pas continuer Wink juste à continuer à poster ici. Mais merci quand même.

_________________
Liens pour écouter les musiques de Carybdea et de mon projet solo Duàth:
Carybdea Soundcloud
Duàth Soundcloud

avatar
Shirriff Hobbit
Shirriff Hobbit
Messages : 68
Date d'inscription : 01/11/2009
Age : 25
Localisation : quelque part au sud de la terre du millieux ...
Voir le profil de l'utilisateurhttp://SDA-warhammeràskyrock.com

pas mal ... pas mal ...

le Dim 15 Nov 2009, 10:10
pas mal ... bonne histoire , bien écrit franchement continu comme ça !!!
Contenu sponsorisé

Re: Histoire Hors SDA

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum